• Header1.jpg
  • Header2.jpg
  • Header3.jpg
  • Header4.jpg
  • Header5.jpg
  • Header6.jpg

LogoRoyalQcHeader2

Fondation du Club

Un cas d'exception : le « Royal Montreal Golf Club »

La légende entoure l'introduction du golf en Amérique. Certains avancent que ce sport aurait été pratiqué dès 1760 sur les Plaines d'Abraham par des militaires écossais membres des troupes du général Wolfe. Rien n'est cependant moins sûr. Ce qui est incontestable, toutefois, c'est que l'une des premières mentions de la pratique de ce sport en Amérique du Nord remonte à l'automne de 1854 quand un journal de Québec rapporte qu'un jeune marin écossais de passage à Québec, William Doleman, est allé frapper des balles sur les Plaines. Il faudra cependant attendre le 4 novembre 1873 pour que se forme le premier club de golf permanent en terre nord-américaine, soit le Montreal Golf Club.

La fondation du Quebec Golf Club devait suivre de quelques mois. Les avis sont toutefois partagés à ce sujet et il n'existe aucune preuve formelle quant à la date exacte de sa constitution, les archives du club antérieures à 1908 ayant probablement été détruites dans l'incendie, le 8 juin 1929, du premier pavillon du club construit à Boischatel.

James A. Barclay, s'appuyant sur un article du journaliste John L. Foote du Morning Chronicle publié en novembre 1875 dans le périodique anglais The Field, mentionne 1875 comme année de fondation dans Golf in Canada, a history. Par contre, Ralph A. Benoît, greffier du Conseil législatif de la province de Québec et membre actif du club, situe la formation du Quebec Golf Club en mars 1874 dans son historique du club intitulé The historic background of a unique golf course. Jean-Pierre Paré opte également pour 1874 dans sa biographie de James Stevenson publiée dans le Dictionnaire biographique du Canada. La preuve la plus convaincante quant à l'année de fondation du club se trouve sur deux trophées du club, la coupe Memorial et la coupe John Hamilton, mis respectivement à l'enjeu en 1885 et 1899, et sur lesquels l'année 1874 est gravée comme année de fondation.

Quoi qu'il en soit, un fait demeure : le Quebec Golf Club est le deuxième plus vieux club en Amérique du Nord.

Les banquiers, dont le statut social est à l'époque considérable, jouent un rôle de premier plan dans la fondation du club. Les cofondateurs, Charles Farquharson Smith, originaire de l'Aberdeenshire, et James Stevenson, natif de Leith, sont tous deux banquiers, le premier à la British North America Bank, le second à la Quebec Bank. Il en est de même de six autres des premiers membres. Stevenson et Smith, probablement à l'occasion de réunions de la St Andrews Society, poussent plusieurs de leurs concitoyens d'ascendance écossaise ou britannique à s'intéresser à la formation du club.

Dès 1875, le club compte 20 membres, dont la majorité sont d'influents hommes d'affaires liés au domaine bancaire, au commerce maritime et à l'industrie forestière. On n'y retrouve cependant aucun francophone. Il faudra attendre presque la deuxième moitié du XXe siècle pour que les Canadiens français s'intéressent véritablement à la pratique de ce sport. Dans ce contexte, l'influence du milieu anglophone perdurera. Soulignons, à titre d'exemple, que les procès-verbaux du club seront rédigés en langue anglaise jusqu'au début des années 1970.

Selon Ralph A. Benoît, le club n'a, au moment de sa fondation, ni président, ni conseil d'administration. Le capitaine, suivant la tradition britannique du temps, en a la direction et assume presque toutes les responsabilités. Il est vrai que le rôle de capitaine est, à cette époque, très prestigieux et que cette fonction est fort recherchée. Outre le capitaine, Charles Farquharson Smith, le club compte un secrétaire-trésorier, l'imprimeur William P. Sloane, et quatre directeurs de comités, soit le caissier James Stevenson, Herbert M. Price, gérant de la Merchant's Bank, Peter Macnaugton, associé à la A. Gilmour & Co, entreprise spécialisée dans le commerce du bois, et le marchand H. Stanley Smith. Cette structure aurait subsisté jusqu'en 1904, moment où le poste de président est créé. Le colonel Herbert McGreevy serait, selon Benoît, le dernier capitaine à avoir agi suivant la tradition britannique.

Le club n'aurait donc pas eu de président jusqu'à 1904, si on se fie à Ralph A. Benoît. Cette thèse semble accréditée par J. M. LeMoine dans Picturesque Quebec : a sequel to Quebec Past and Present, ouvrage publié en 1882. LeMoine, alors président de la Société littéraire et historique de Québec, ne mentionne pas James Stevenson comme président du club, mais comme membre du comité de direction. Il souligne, toutefois, la fonction exercée par Farquharson Smith, soit celle de capitaine. Or, comment expliquer que LeMoine ne fasse pas mention de Stevenson comme président du club lorsque l'on sait que ce dernier fut également président de la Société littéraire et historique de Québec de 1876 à 1878 ? Les deux hommes devaient certes bien se connaître.

Cette version de l'organisation administrative du club ne correspond toutefois pas à celle avancée dans la brochure publiée à l'occasion du centenaire du club. On y indique que James Stevenson en aurait été le premier président, de 1874 à 1879. En outre, le nom du colonel McGreevy ne figure pas dans la liste des capitaines mais plutôt dans celle des présidents. Selon ce document, il aurait assumé la présidence du club en 1904.

Dès la fondation du club, la pratique du golf n'est pas des plus accessibles et l'admission comme membre relève du privilège. La cotisation annuelle est fixée à 2 $ et elle demeurera la même jusqu'au début du XXe siècle. La décision de la direction du club, en 1899, d'augmenter la cotisation à 4 $ soulève l'indignation et menace même sa survie. Le club ne dispose pas d'un pavillon qui lui soit propre. On préfère louer un petit bâtiment de deux étages, propriété de deux membres, que le club reloue durant la période hivernale.

Au printemps de 1895, les membres du club décident, après que les autorités fédérales eurent enfin accepté de leur louer à long terme les Cove Fields, de demander la reconnaissance légale du club en vertu des dispositions applicables aux clubs récréatifs prévues à l'article 5487 des Statuts de la province de Québec de 1888. Celles-ci stipulent que dix personnes ou plus qui désirent se former en association, dans un but de récréation, peuvent être constituées en corporation après, notamment, avoir obtenu l'assentiment et l'autorisation du conseil municipal de leur localité, avoir signé une déclaration en double mentionnant le nom de leur association, l'objet pour lequel ils désirent être reconnus légalement et l'endroit où cette association aura sa place d'affaires.

Le 13 mars 1895, 17 membres du club signent une requête aux fins de constituer une association connue sous le nom de Quebec Golf Club en vue de pratiquer le jeu de golf en la ville de Québec. Le conseil municipal, à une réunion spéciale tenue le 22 mars, acquiesce à cette demande et le Secrétaire de la province confirme, le 30 mars, la constitution en société du club. Se doutait-on alors que l'on allait assurer de cette manière la pérennité d'un club, aujourd'hui plus que centenaire ?

Éléments à souligner, les deux premiers signataires de la requête sont John Hamilton et H. C. Sheppard qui indiquent, après leur nom, la fonction que chacun d'eux occupe au sein du club, soit celles de capitaine et de secrétaire-trésorier, alors que la résolution du conseil municipal de la ville de Québec fait état de la demande du « Capitaine ». Ce fait semble donc accréditer, une fois de plus, l'affirmation de Ralph A. Benoît à l'effet que le club n'avait pas de président au moment de sa fondation. Pourquoi, en effet, John Hamilton n'aurait-il pas indiqué sa double fonction de président et de capitaine alors que le major Sheppard souligne, pour sa part, ses fonctions de secrétaire et de trésorier ?

Il est aussi intéressant de noter que le Quebec Golf Club participe à la fondation, au milieu des années 1890, de la Royal Canadian Golf Association. John Hamilton en devient le président en 1897. Enfin, en 1920, le club accepte l'invitation qui lui est faite de devenir membre de l'Association de golf de la province de Québec.

Copyright © 2010 Le Club de Golf Royal Québec
All Rights Reserved